Projets pilotes

De nouvelles idées s’imposent plus rapidement sur le marché lorsqu’elles s’avèrent efficaces dans la pratique. Nous vous présentons ci-après quelques initiatives visant à tester de nouvelles technologies et mettre ensuite à disposition du grand public, à titre d’exemple, le fruit de ces expériences.

Projet-modèle dena : check-in dans des hôtels à haute performance énergétique

recharge.green – Balancing Alpine Energy and Nature

MountEE – constructions durables dans les régions de montagne

Commune de Šentrupert

ALPA – gestion durable des espaces protégés alpins


 

Projet-modèle dena : check-in dans des hôtels à haute performance énergétique

Dans le cadre du projet-modèle « Hôtels et auberges à haute efficacité énergétique » (Energieeffiziente Hotels und Herbergen, projet lancé par l’agence allemande de l’énergie dena), des consultants en énergie accompagnent un total de 30 hôtels et auberges souhaitant optimiser leur performance énergétique. Ce suivi, qui tient compte de la rentabilité des différentes mesures individuelles proposées, permet d’établir des « calendriers d’assainissement et de rénovation » adaptés aux besoins individuels de chaque entreprise adhérente au projet.

L’objectif de ce train de mesures est de réduire de 30 à 50 % la consommation d’énergie de l’ensemble du bâtiment. Le projet prévoit également, suite à la mise en œuvre des mesures, une phase de monitoring pour vérifier si les objectifs ont été atteints.

Le plus grand défi à relever – pour améliorer la performance énergétique des bâtiments – est de parvenir à changer les mentalités dans l’hôtellerie et la restauration. C’est ce qu’a montré le déroulement du projet qui ne devrait pas se concentrer uniquement sur la réduction des coûts, mais également mettre en relief l’image « durable » de l’hôtel en veillant à sa diffusion.

Pour de plus amples informations sur le projet-modèle de l’agence dena: LIEN

Contact:

Nom: Martina Schmitt      

Institution: Deutsche Energie-Agentur GmbH (dena)

Adresse: Chausseestraße 128a, 10115 Berlin, Allemagne

N° de tél.: +49 30 726165-743

E-mail: info@check-in-energieeffizienz.de


 

recharge.green – Balancing Alpine Energy and Nature

Le projet recharge.green, qui a vu le jour grâce aux financements proposés dans le cadre du programme Espace Alpin, a rassemblé 15 partenaires issus de six pays alpins. Mené d’octobre 2012 à juin 2015, il a permis de définir des stratégies et de développer des outils d’aide à la décision, facilitant le recours aux énergies renouvelables dans la région alpine. Les experts et expertes du projet se sont attaché à mettre en relief les conséquences de l’utilisation d’énergies renouvelables sur la faune et la flore, et plus précisément leurs biotopes, ainsi que leur impact sur la qualité des sols – pour mieux fixer les limites d’une exploitation raisonnée de ces énergies dans la région alpine.

L’analyse des potentiels et des risques écologiques pouvant résulter de l’utilisation des différentes sources d’énergie dans l’espace alpin – à savoir le vent, l’eau, la biomasse forestière et l’énergie solaire – a permis d’élaborer un système d’aide à la décision, destiné au monde politique et aux fournisseurs d’énergie. Définis à l’issue du projet, les modèles et instruments ont été testés dans différentes régions-pilote pour évaluer leur possible transposition aux autres régions alpines.

Les résultats sont disponibles sur le site web du projet. Pour les consulter: LIEN

Contact:

Nom: Chris Walzer, chef de file du projet recharge.green

Institution: Veterinärmedizinische Universität Wien, Forschungsinstitut für Wildtierkunde und Ökologie (Université de Médecine vétérinaire de Vienne, Institut de recherche en écologie et faune sauvage, partenaire principal du projet)

Adresse: Savoyenstraße 1, 1160 Vienne, Autriche        

N° de tél.: +43 1 489091 5180

E-Mail: chris.walzer@fiwi.at


 

MountEE – constructions durables dans les régions de montagne

A partir de décembre 2018, tous les bâtiments publics neufs et rénovés devront répondre à la norme NZEB (Nearly Net Zero Energy Building) et présenter ainsi une très faible consommation d’énergie, conformément à une directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments. Dans les régions de montagne, cette transition énergétique est toutefois beaucoup plus difficile à réaliser en raison de conditions météorologiques et climatiques extrêmes et d’un réseau de transport insuffisant – deux facteurs qui constituent un véritable défi pour de nombreuses communes. C’est pour surmonter ces difficultés que le projet  MountEE a été lancé : entre 2012 et 2015, ce dernier a permis de proposer aux communes des régions de montagne européennes des solutions alternatives, facilitant l’accès aux bâtiments à haute performance énergétique.

Six régions adhérentes au projet ont collaboré au sein de MountEE, du cercle polaire aux Pyrénées en passant par les Alpes, pour sensibiliser les communes en leur présentant des stratégies et méthodes permettant de construire des bâtiments à haute efficacité énergétique, adaptés aux exigences spécifiques propres aux régions de montagne. 36 bâtiments publics ont ainsi été construits ou rénovés durant le projet – autant d’exemples à caractère incitatif pour les communes de montagne, désormais plus au fait des normes en vigueur et des bonnes pratiques en termes de solutions alternatives, susceptibles d’être transposées à d’autres régions de montagne. Leur diffusion via des campagnes de communication pourrait inciter d’autres entreprises à suivre l’exemple.

Pour de plus amples informations sur le projet MountEE: LIEN.

Contact:

Nom: Jakob Dietachmair

Institution: CIPRA International (partenaire principal du projet)

Adresse:  Im Bretscha 22, 9494 Schaan, Liechtenstein

N° de tél.: +423 237 53 05

E-Mail: info@mountee.eu


 

Commune de Šentrupert

C’est sciemment que la commune de Šentrupert a décidé d’opter pour un développement urbain « vert » et durable. Le premier projet de la commune, qui a servi de moteur à ce développement, a eu pour objectif la rénovation d’écoles primaires, permettant de réduire considérablement leur consommation d’énergie. Par la suite, la commune a construit des écoles maternelles en bois présentant une faible consommation d’énergie et dotées de stations de recharge pour les voitures électriques. La commune entend également améliorer son approvisionnement en énergie grâce à une centrale fonctionnant à partir de la biomasse ligneuse, en cours de construction. Elle a par ailleurs misé sur la promotion de produits locaux et régionaux – une priorité qui a vu notamment la création d’un complexe de serres permettant à la prison locale de cultiver ses propres légumes. Toutes ces initiatives ont eu de nombreux effets positifs, dont une réduction des émissions de gaz à effet de l’ordre de 2 700 tonnes environ. Pour récompenser son engagement et les solutions viables qu’elle a prises dans le domaine du développement durable, la commune de Šentrupert s’est déjà vu décerner plusieurs distinctions, à l’image du prix de la commune slovène la plus innovante en 2011 et du prix de la commune slovène offrant la meilleure efficacité énergétique en 2012.

Pour de plus amples informations sur les activités de la commune de Šentrupert : www.sentrupert.si

Contact :

Nom :  Rupert Gole, maire

Institution : Commune de Šentrupert

Adresse : Šentrupert 33, 8232, Šentrupert, Slovénie

N° de tél. : +3868 34 34 600

E-mail : rupert@gole.info


 

ALPA – gestion durable des espaces protégés alpins

Le projet ALPA œuvre en faveur d’une gestion respectueuse de l’environnement et d’un tourisme durable dans les Alpes slovènes. En coopération avec des partenaires autrichiens, ALPA accompagne neuf projets-pilote au total dans les différents espaces alpins protégés. Parmi les activités d’ALPA, citons la revitalisation des alpages et des pâturages de montagne, la construction d’infrastructures pour le traitement des eaux usées, l’approvisionnement en eau potable de ces zones isolées et l’optimisation de l’efficacité énergétique. En outre, ALPA a élaboré un programme axé sur la préservation de l’environnement destiné aux touristes. Pièce maîtresse du projet, l’établissement de plans de gestion contribue à une croissance économique compatible avec la préservation de l’environnement dans les différentes régions de montagne. Il est par ailleurs prévu de développer un système de certification pour encourager une gestion durable des écosystèmes alpins sensibles.

Pour de plus amples informations sur le projet ALPA : www.projektalpa.si/

Contact :

Nom : Dr. Miriam Dular 

Institution : ALPA

Adresse : Tobačna ulica 5, 1000 Ljubljana, Slovénie

N° de tél. : +3861 230 95 44

E-mail : mirjam.dular@zrsvn.si